Objectif N° 3

Œuvrer pour un développement qui tient compte des risques

Vue d’ensemble

Pour GNDR, le développement qui tient compte des risques consiste à donner la priorité aux risques auxquels sont confrontées les communautés vivant dans les situations les plus vulnérables, et à prendre en compte ces risques lors de la conception et la mise en œuvre des plans et des actions de développement.

Une approche tenant compte des risques perçus par les personnes les plus exposées permet un développement plus durable et plus résilient et met au défi toutes les personnes concernées de reconnaître que les choix de développement créent des risques aussi bien que des opportunités.

Le développement durable ne peut être réalisé que si l’on comprend bien les risques locaux. Le risque est la possibilité de retombées néfastes sur la vie, les moyens de subsistance et les biens de la population. Les niveaux de risque sont déterminés par les menaces auxquelles la population est confrontée, sa vulnérabilité et ses capacités.

Lorsque le développement ne tient pas compte des risques, le témoignage des communautés est que, loin d’offrir des progrès, ce soi-disant « développement » crée de nouveaux risques, augmente le risque existant et annule tout gain potentiel.

Pour comprendre et évaluer les menaces et les risques, les difficultés et les possibilités, les incertitudes et les options complexes rencontrés par les communautés les plus menacées, il est essentiel de travailler en partenariat avec les personnes qui sont les plus menacées. Lorsque ces partenariats sont mis en place, la nécessité de cohérence entre les secteurs et les politiques est évidente, en particulier dans les contextes de crise ou d’après-crise : la violence, les aléas et l’instabilité politique font tous partie de la même équation pour les communautés vivant dans des conditions vulnérables.

Si nous comprenons la nécessité de l’action humanitaire comme un échec du développement, alors une intégration plus forte des politiques, des actions et des acteurs du développement, de l’humanitaire et de la consolidation de la paix est nécessaire.

Il est essentiel de mieux comprendre et mettre en œuvre l’approche du triple nexus pour parvenir à un développement durable qui tienne compte des risques et renforce la résilience des personnes les plus exposées.

Grâce à une palette d’activités dirigées par ses membres, GNDR est idéalement placé pour veiller à ce que la connaissance, l’expertise et la réalité locales alimentent les plans de développement de tous les acteurs, y compris les gouvernements, les institutions internationales et le secteur privé, afin que les politiques et les pratiques tiennent compte des risques.

Même dans un endroit pris isolément, une communauté peut être confrontée à une diversité de besoins et de risques. Ces besoins et les moyens de réduire les risques sont tous liés.

Ce défi n’est pas seulement local, il est aussi national et international.

Les gouvernements se sont engagés à mettre en œuvre une gamme de cadres internationaux qui, pris ensemble, reflètent l’éventail des risques et des besoins d’une communauté. Cependant, ces cadres manquent souvent de cohérence au niveau local et sont mis en œuvre isolément, par différents ministères. Non seulement cela engendre des inefficacités et le risque potentiel de réduire, plutôt que de renforcer la résilience, mais cela passe également à côté des liens qui existent entre ces besoins et les causes sous-jacentes du risque.

Atteindre notre objectif

Culture

Résultats escomptés

  • Tous les secteurs estiment qu’ils doivent renforcer leur résilience tout en faisant progresser le développement.

Indicateurs de succès :

  • Nombre d’acteurs humanitaires et de développement déclarant comprendre les avantages d’un développement qui tient compte des risques, tel que mesuré par l’enquête auprès des partenaires.
  • Nombre de documents internationaux qui mentionnent l’importance d’un développement qui tient compte des risques, tel que mesuré par l’analyse des politiques.

Activités

  • Campagnes portant sur l’importance d’avoir une vision cohérente de l’ensemble de l’expérience d’une communauté très menacée lors de la conception d’initiatives de développement, en mettant en évidence les avantages (aussi bien économiques que non économiques) d’un développement qui tient compte des risques.

Capacités

Résultats escomptés

  • Des connaissances reposant sur des faits existent et sont appliquées sur la façon d’effectuer un développement efficace qui tienne compte des risques dans le contexte de 6 facteurs de risque.

Indicateurs de succès :

  • Un progrès des connaissances permettant de formuler des développements tenant compte du risque dans les six contextes, ce progrès étant mesuré par des évaluations post-activité et lors de l’enquête annuelle.
  • L’application de nouvelles connaissances permettant de formuler des développements incluant le risque dans les six contextes, cette application étant mesurée par des évaluations post activité et lors de l’enquête annuelle.

Activités

  • Lancer une campagne « Une décennie pour réussir » – une série de programmes de recherche sur l’action locale pour identifier les plus grands obstacles et défis pour un développement qui tient compte des risques, afin d’aboutir à la production de livres de recettes sur des sujets tels que : « Comment renforcer la résilience des populations en mouvement migratoire ? » et « Comment renforcer la résilience dans les situations de conflit ? » Ces programmes de recherche seront reliés à des universités régionales pour créer des incubateurs de connaissances.
  • Renforcer les capacités de nos membres et d’autres personnes, pour la mise en œuvre d’approches de développement qui tiennent compte des risques dans ces contextes complexes. Cela se fera par le biais d’un programme d’échanges communautaires et de la mise au point de livres de recettes, de formations, de webinaires et de mentorats.
  • Mettre au point une banque de solutions innovantes qui permettra aux membres de déposer de nouvelles approches et d’apprendre des autres.

Structures

Résultats escomptés

  • Différents secteurs à différents niveaux ont des occasions de se coordonner.

Indicateurs de succès :

  • Augmentation de la coordination entre les différents départements, telle que mesurée par l’enquête auprès des partenaires.

Activités

  • Réunions nationales de collaboration entre différents secteurs et départements.
  • Campagne sur une budgétisation nationale souple qui permet d’allouer les ressources aux risques de manière intégrée.
  • Création de l’initiative « Un siège à la table humanitaire » pour permettre aux OSC locales qui apportent une perspective de résilience de participer aux processus de prise de décision dans le domaine humanitaire.

Reddition de compte

Résultats escomptés

  • Tous les acteurs, et pas seulement les praticiens de la RRC, ont des rôles et des responsabilités clairs en matière de prise en compte des risques.

Indicateurs de succès :

  • Les normes humanitaires et de développement incluent la prise en compte du risque, tel que mesuré par l’analyse des politiques.
  • Nombre de gouvernements qui alignent leur processus d’établissement de rapports sur les cadres mondiaux, tel que mesuré par l’analyse des politiques.

Activités

  • Aider les institutions à intégrer les perspectives de risque dans les normes de développement et les normes humanitaires.
  • Encourager les gouvernements à aligner leurs objectifs et indicateurs nationaux et locaux en matière de développement, de RRC et d’adaptation au changement climatique.
  • Concevoir une plateforme ou application en ligne permettant aux gens de signaler les cas où le développement ne tient pas compte des risques.

Impact

À quoi ressemblera le succès ?

Le développement tient compte des risques

Quels moyens de mesure ?

Indicateur quantitatif :
  • Augmentation du pourcentage de membres des communautés les plus menacées qui perçoivent que les plans et activités de développement tiennent compte des risques
Indicateur qualitatif :
  • Récits de développement tenant compte des risques dans toutes les régions de GNDR
Source(s) :
  • Sondage annuel auprès des membres
  • Enquête VdF organisée à l’échéance de la stratégie
Base de référence :
  • 33% des membres des communautés les plus menacées pensent que les projets d’investissement et les plans de développement locaux tiennent, d’une manière ou d’une autre, compte des risques (VdF 2019)

Photos

Photo (première) : Sooksunsaksit/Canva

Photo (deuxième) : Jjumba Martin/GNDR

Photo (troisième) : Sarika Gulati/GNDR

Télécharger la stratégie complète

Le document stratégique complet de GNDR est disponible en format PDF, en quatre langues.

Pour en savoir plus sur le travail de notre réseau mondial, rendez-vous sur notre site web principal.

Nos soutiens

Ce site a été rendu possible grâce aux généreuses contributions de la Direction suisse du développement et de la coopération, et de l’Agence suédoise de coopération internationale pour le développement.

Share This